Problémaths Janvier 2018

Imprimer la pageImprimer la page || VERSION PDF: Enregistrer au format PDF

Les problemaths 10, 11, 12 et 13 sont en ligne.

Les solutions doivent parvenir aux correcteurs au plus tard le vendredi 2 mars à 14h. Les solutions reçues après cette date limite ne seront plus acceptées !

Contact : Prof. Jean Doyen jean.doyen@ulb.ac.be


LES PENSÉES DU JOUR
- "Les mathématiques représentent, de mon point de vue, la seule stratégie cohérente pour comprendre et désigner de manière non ambiguë la réalité matérielle extérieure" (Alain CONNES, mathématicien français, Médaille Fields en 1982).
- "Ce ne sont pas les applications qui font la beauté des mathématiques, mais les mathématiques qui embellissent les applications" (Jacques TITS, mathématicien belge de nationalité française, issu de l’ULB, Prix Wolf en 1993, Prix Abel en 2008).
- "If you were to work out what mathematical research has cost the world in the last hundred years, then work out what the world has gained in crude economic terms, you will discover that the world has received an extraordinary return on a very small investment" (Timothy GOWERS, mathématicien anglais, Médaille Fields en 1998).
- "C’est de l’Inde que nous vient l’ingénieuse méthode d’exprimer tous les nombres avec dix caractères, en leur donnant à la fois une valeur absolue et une valeur de position, idée fine et importante, qui nous paraît maintenant si simple que nous en sentons à peine le mérite. Mais cette simplicité même et l’extrême facilité qui en résulte pour tous les calculs placent notre système d’arithmétique au premier rang des inventions utiles, et l’on appréciera la difficulté d’y parvenir si l’on considère qu’il a échappé au génie d’Archimède et d’Apollonius, deux des plus grands hommes dont l’Antiquité s’honore" (Pierre- Simon LAPLACE, mathématicien et physicien français, 1749-1827).
- "You cannot define anything precisely. If we attempt to, we get into that paralysis of thought that comes to philosophers who sit opposite to each other, one saying to the other. "You don’t know what you are talking about" The second one says "What do you mean by know ? What do you mean by talking ? What do you mean by you ?" and so on". (Richard FEYNMAN, physicien américain, 1918- 1988, Prix Nobel de physique en 1965).

Mis en ligne le 19 janvier 2018 par Charlotte BOUCKAERT