Paroles de lauréats au Congrès International des Mathématiciens

Imprimer la pageImprimer la page || VERSION PDF: Enregistrer au format PDF

Source : Chroniques d’Hyderâbâd

« Voici quelques phrases glanées durant la conférence de presse des lauréats, qui a eu lieu juste après la remise des prix (cliquez ici pour un aperçu de la cérémonie).

(Après une question sur l’utilité des mathématiques et leur fonction de langage universel pour décrire l’univers) "Pourquoi les mathématiques sont-elles utiles ? Ceci reste un mystère." Yves Meyer "Que l’univers puisse être décrit est déjà extraordinaire." Louis Nirenberg citant Einstein

(En réponse à la question : quel message adresseriez-vous aux jeunes ?) "Quel que soit le temps passé à faire des mathématiques, ce n’est jamais du temps perdu." Cédric Villani "Si vous êtes mu par une insatiable curiosité à comprendre les choses, la vie, alors faites de la science." Louis Nirenberg rappelant le conseil du grand physicien Richard Feynman

(Sur l’intérêt de chaque lauréat pour les travaux des autres, et sa capacité à les comprendre. Sur la différence entre les domaines mathématiques) "Nous comprenons presque tout, mais pas dans le détail. On ne peut pas tout savoir." Stanislav Smirnov "J’ai commencé par m’intéresser à la théorie des nombres. Ensuite, je suis passé à un autre sujet, puis encore à un autre. Quand vous abordez un nouveau domaine, vous le changez aussi. On a la capacité de comprendre plusieurs choses très diverses." Yves Meyer "Les mathématiques ne sont pas faites d’îlots coupés les uns des autres." Yves Meyer "Non seulement les différents domaines des mathématiques interagissent entre eux, mais d’autres disciplines, la physique par exemple, peuvent leur apporter de nouvelles questions." Louis Nirenberg "Nous vivons dans un monde où les télécommunications sont de plus en plus performantes et de plus en plus omniprésentes, et, paradoxalement, il est aussi de plus en plus important pour les mathématiciens de se rencontrer lors de conférences, de discuter... c’est bien plus efficace que la simple lecture des travaux des uns et des autres." Cédric Villani

(Sur la différence entre maths pures et maths appliquées) "L’opposition faite entre mathématiques pures et mathématiques appliquées n’existe pas en réalité. Il existe des mathématiques dites appliquées dont les ap »plications n’existaient pas encore au moment où ces théories ont été formulées." Yves Meyer "L’inspiration mathématique peut venir de partout." Cédric Villani

(Sur la question de la faible proportion de femmes en maths) "Ce n’est pas une question d’aptitudes naturelles mais de contexte culturel et social. Cela est également dû au fait que les mathématiques nécessitent d’avoir du temps à leur consacrer et d’avoir l’esprit libre, or les tâches ménagères et éducatives, à la maison, incombent encore souvent aux femmes." Indrig Daubechies, nouvelle présidente élue de l’IMU

(Sur la pertinence de lancer un grand programme mondial sur lequel travailleraient des mathématiciens du monde entier) "Les mathématiques sont trop vastes et trop riches pour être réduites à un ou quelques grands projets." Laszlo Lovasz, président en exercice de l’IMU "En mathématiques, il se passe souvent des choses tout à fait inattendues. Il ne faut pas trop planifier les choses." Cédric Villani Par Gaël Octavia

Mis en ligne le 20 août 2010 par Charlotte BOUCKAERT