OLYMPIADE MATHEMATIQUE BELGE 7

32e Olympiade Mathématique Belge
Imprimer la pageImprimer la page || VERSION PDF: Enregistrer au format PDF

32e Olympiade Mathématique Belge

OLYMPIADE MATHEMATIQUE 7

L’Olympiade Mathématique Internationale (OMI)

Jules Mievis, Francis Buekenhout et Charlotte Bouckaert

Nouvelles de l’Olympiade Mathématique Internationale 2006

La 47e Olympiade mathématique Internationale (OMI) s’est déroulée à Ljubljana en Slovénie du 6 au 18 juillet 2006. Cinq cent huit étudiants y représentaient nonante pays. Parmi eux six étudiants belges dont trois francophones : Numa Couniot de Cul-des-Sarts, Yves Debongie de Chastres et François Gonze de Jodoigne.

L’épreuve elle-même se déroule sur deux matinées de 4,5 heures et consiste en la résolution de deux fois trois problèmes. Après l’épreuve, les étudiants participent à un programme social composé de visites mais aussi de nombreuses activités sportives et ludiques dont le but est de favoriser les contacts entre les jeunes mathématiciens issus de toutes les régions du monde.

Pendant que les jeunes se libèrent de la pression du concours, Bart Windels, leader de l’équipe belge et Philippe Niederkorn (deputy leader) ont la lourde tâche de défendre le travail des étudiants devant un jury de mathématiciens locaux. Lors de cette opération, appelée coordination, les leader et deputy leader de chaque équipe présentent les solutions de leurs étudiants et s’accordent avec les coordinateurs sur la note (de 0 à 7) à attribuer à chaque copie. C’est souvent l’occasion de discussions animées. Au fur et à mesure que la coordination se déroule, les points s’affichent et les spéculations concernant les seuils des médailles se multiplient.

L’attribution des médailles se fait selon des règles bien définies : la moitié au plus des participants reçoivent une médaille. Les nombres de médailles d’or, d’argent et de bronze doivent respecter les proportions 1/2/3. En 2006, les seuils d’attribution des médailles ont été les suivants : 28/42 pour l’or, 19 pour l’argent et 15 pour le bronze. La relative proximité des seuils pour le bronze et l’argent est dû au fait qu’il y avait apparemment une grande différence de difficulté entre les questions 1 et 4 (relativement faciles) et les questions 2, 3, 5 et 6. Voici les résultats de nos représentants :

- François Gonze, fr, 17, médaille de bronze
- Nima Cougnit, fr, 14, mention honorable
- Yves Debongnie, fr, 14, mention honorable
- Guoling Li, nl, 13, mention honorable
- Arne Loosveldt, nl, 9, mention honorable
- Jan Vonk, nl, 8

Globalement, les étudiants sont déçus du résultat. François Gonze pense qu’en ayant mieux géré son temps le premier jour, il aurait pu faire les points nécessaires pour décrocher l’argent. Yves et Numa finissent à un point de la médaille de bronze alors que celle-ci était à leur portée.

Yves fait une erreur de calcul dans le problème 4 ce qui lui fait perdre un ensemble de solutions et un point qui s’avère crucial. Numa a tous les arguments pour résoudre le problème 1 mais ne parvient pas à les combiner. Ce manque de clairvoyance lui coûte aussi une médaille.

L’étudiant néerlandophone Guolong Li qui avait obtenu une médaille d’argent en 2005 ne parvient pas à confirmer et doit se contenter d’une mention honorable (attribuée aux étudiants non médaillés ayant résolu parfaitement un problème).

La Belgique occupe la 52e place d’un classement par pays toujours largement dominé par la Chine. De plus amples renseignements, de nombreuses photos, le classement individuel complet ainsi que le classement par pays peuvent être consultés sur le site

http://imo2006.dmfa.si/index.html

Vers l’article suivant : OMB8

Retour à l’article Spécial Olympiade

Mis en ligne le 24 mai 2007 par Charlotte BOUCKAERT