Les mathématiques ne sont plus perçues comme un domaine masculin

Imprimer la pageImprimer la page || VERSION PDF: Enregistrer au format PDF

Info vue sur le le blog Inclassables Mathématiques

On dit des stéréotypes qu’ils ont la vie dure, mais il en est au moins un qui serait en train de changer : l’idée selon laquelle les garçons seraient meilleurs que les filles en mathématiques n’aurait plus cours chez les adolescents de 14 à 16 ans. Même que la perception favorable aux garçons serait en train d’être renversée au profit des filles.

C’est ce que montrent les travaux de doctorat d’Isabelle Plante, réalisés au Département de psychopédagogie et andragogie sous la direction de Manon Théorêt et Olga Favreau.

La doctorante a voulu savoir qu’elle était l’opinion des élèves d’aujourd’hui à l’égard de deux perceptions qui seraient les produits de stéréotypes sociaux : les mathématiques comme discipline où les garçons réussissent mieux que les filles et le français comme chasse gardée des filles. « Les choses étaient perçues ainsi dans les années 70, mais on ne savait pas comment les jeunes voient les choses à présent, souligne Isabelle Plante. Mes travaux sont les premiers à revoir ces stéréotypes. »

Suite de l’article sur le site de l’Université de Montreal

Mis en ligne le 30 octobre 2009 par Charlotte BOUCKAERT