L’art du pliage : les hexaflexagones

Imprimer la pageImprimer la page || VERSION PDF: Enregistrer au format PDF

Source : Hexahexaflexagones et cie

Je connaissais depuis longtemps les hexaflexagones grâce à Jean Pedersen et Peter Hilton, mais c’est un plaisir de les redécouvrir.

Il faut lire d’urgence cet excellent article de ElJi

« Dans sa dernière vidéo, l’excellente Vi Hart présente une merveille des mathématiques récréatives : les (hexa)flexagones. Obtenu à partir d’une simple bande de papier, le flexagone est plus qu’un bout de papier plié mais un objet artistico-topologique défiant l’entendement. Le mieux, c’est d’essayer. »

« Trihexaflexagones

Avant toute chose, sortez papier, ciseaux et scotch : aujourd’hui, c’est travaux manuels !

Commençons avec le flexagone de base, le "trihexaflexagone" ("tri" pour ses trois faces, "hexa" pour sa forme hexagonale et "flexagone" parce que c’est un flexagone). Pour cela, on part d’une bande de papier composée de 9 triangles équilatéraux (on peut ajouter un dixième triangle à la place du bout de Scotch qui sera recollé au premier). Pour les fâchés du compas, on peut obtenir ces triangles par origami (cf la vidéo de Vi Hart). »

Lire la suite de l’article

Mis en ligne le 8 octobre 2012 par Charlotte BOUCKAERT