Katherine Heinrich et le théorème d’existence de carrés latins orthogonaux

Imprimer la pageImprimer la page || VERSION PDF: Enregistrer au format PDF

Le site http://www.theoremoftheday.org/ met chaque mois une mathématicienne à l’honneur dans son calendrier 2009.

http://www.theoremoftheday.org/Shop/Calendar09.htm

Le mois de juin propose le théorème d’existence de carrés latins diagonaux orthogonaux.

Katherine Heinrich, professeur à la Simon Fraser University, Canada, est une des expertes de ce domaine.


Le théorème d’existence de carrés latins diagonaux orthogonaux

Euler a proposé en 1779 une conjecture à propos des carrés latins orthogonaux. Cette conjecture a été réfutée en 1960 par R.C. Bose, E.T. Parker et S. S. Shrikhande. En 1992, E. T. Parker a découvert les carrés latins diagonaux d’ordre 10 illustrés ci-dessous, 10 étant le dernier ordre pour lequel l’existence de telles paire demeurait une conjecture.


Cliquer sur l’icone théorème du mois de juin pour télécharger le fichier pdf et sur l’icone E.T. Parker pour télécharger le document rédigé par la soeur d’E.T. Parker à propos de ce théorème.

Consulter aussi les archives Euler http://www.math.dartmouth.edu/ euler/pages/E530.html

Mis en ligne le 1er juin 2009 par Charlotte BOUCKAERT