Ingrid Daubechies à l’honneur dans DAILY SCIENCE

Imprimer la pageImprimer la page || VERSION PDF: Enregistrer au format PDF

Alexandre Wajnberg nous signale l’article de Christian Du Brulle paru le 22 mars 2019 dans Daily Science

JPG - 100.7 ko

La baronne des ondelettes récompensée à Paris

« Pour la deuxième fois (1) en 21 ans, un prix L’Oréal-UNESCO pour les femmes et la Science a été attribué à une scientifique belge. La Professeure Ingrid Daubechies, qui avait fait ses études à Bruxelles (VUB), a reçu cette récompense, voici quelques jours à Paris, aux côtés de quatre autres femmes scientifiques. Un prix qui lui a été attribué au titre de lauréate pour… l’Amérique du Nord !

Surprenant ? Pas vraiment, même si la chercheuse belge a gardé d’étroits contacts avec la Belgique, c’est aux Etats-Unis qu’elle a réalisé l’essentiel de sa carrière. D’abord à Princeton, puis à l’Université Duke. Elle dispose donc de la double nationalité.

Rencontre avec la baronne des ondelettes (elle a été anoblie en 2012) et discussion autour des mathématiques, des femmes en mathématiques, de la formation des jeunes, ... »

“...Une culture latente qui cantonne les femmes dans certaines filières

La question des filles dans les STEM ? « En Europe, il y a une variation énorme de pays à pays. Pas moyen de l’expliquer sans prendre en compte la culture qui, dans certaines sphères, encourage les filles à opter pour une filière et pas pour d’autres. Ce n’est pas une culture active, mais une culture latente, qui met du temps à évoluer. Il y a aussi une question de prestige et de carrière. Dans certains pays européens, les carrières académiques sont plus valorisées que dans d’autres. Les salaires sont meilleurs. On y retrouvera alors davantage d’hommes ».

Comment gommer les différences entre hommes et femmes en mathématiques ? « C’est très complexe. Malgré le constat de ce déséquilibre posé depuis pas mal de temps, on remarque aux Etats-Unis que le nombre de femmes qui font une thèse en maths plafonne à 30%. Ensuite, le nombre de femmes chute à chaque transition : entre le doctorat et le postdoctorat, entre le postdoctorat et les diverses étapes de la carrière académique ».

« Des initiatives pour faire évoluer cette situation existent. Mais elles ne sont pas encore suffisantes. Peut-être faut-il identifier des effets non encore pris en compte ? Peut-être y a-t-il des leçons à tirer des divers mouvements sociaux actuels (gilets jaunes, marches pour le climat, etc.) ?

« Je m’efforce d’encourager davantage de jeunes femmes à opter pour ces filières. Il y a des effets sociologiques que nous ne comprenons pas toujours, et qui n’ont pas toujours été étudiés. Et qu’il faudrait peut-être étudier ». ...”

Lire l’article sur Daily Science


Source : Christian Du Brulle, « La baronne des ondelettes récompensée à Paris » dans Daily Science, 22 mars 2019. URL http://dailyscience.be/22/03/2019/la-baronne-des-ondelettes-recompensee-a-paris/ ?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=la-baronne-des-ondelettes-recompensee-a-paris

Mis en ligne le 24 mars 2019 par Charlotte BOUCKAERT