Freudenthal : La tradition mathématique

Traduction de l’anglais : Francis Buekenhout
Imprimer la pageImprimer la page || VERSION PDF: Enregistrer au format PDF

Hans Freudenthal

La tradition mathématique

Traduction : Buekenhout Fr.

Francis Buekenhout a traduit le chapitre 1 de "Mathematics as an educational task", ouvrage écrit par Hans Freudenthal et paru chez Reidel à Dordrecht en 1973.

Ce document retrace la tradition mathématique depuis la fin du 3ème millénaire av. J.-C. en Mésopotamie, en passant par la science babylonienne, l’apparition de l’astronomie, les mathématiques égyptiennes, la mathé-matique grecque (développement des sciences théoriques, de l’algèbre géométrique, etc.), la redécouverte de l’algèbre dans le monde arabe et son renouveau par les Indiens et les moines médiévaux, l’apparition des fractions formelles en polynômes de l’inconnue au numérateur et au dénominateur au 15ème siècle et l’invention, au 16ème siècle, des fractions décimales par Stevin, la création d’une nouvelle tradition en algèbre par Descartes, la diffusion du calcul infinitésimal par Newton, Leibniz, les Bernouilli, Euler, Lagrange et Laplace, l’invention par Newton et Leibniz du calcul différentiel et intégral, l’émergence au 19ème siècle de l’analyse, de la mécanique rationnelle, de la géométrie descriptive et des fonctions elliptiques, les découvertes d’Hilbert et le passage de la théorie algébrique des invariants dans l’algèbre des anneaux de polynômes, jusqu’au déve-loppement des méthodes modèles pour l’analyse des équations aux dérivées partielles, des équations intégrales et de l’analyse fonctionnelle.

ULB-CeDoP - 1994 - n° 24, 9 pages

Mis en ligne le 10 mai 2017 par Charlotte BOUCKAERT