Du bon usage des démonstrations

Imprimer la pageImprimer la page || VERSION PDF: Enregistrer au format PDF

Dans la newsletter de la European Mathematical Society de mars 2007, le nouveau président de l’EMS, Ari Laptev, nous dit :

« J’ai constaté que certains de mes étudiants de première année du KTH de Stockholm (1er Bac Ingénieurs) n’avaient jamais entendu le mot démonstration et étaient perturbés quand je leur suggérais qu’ils devraient justifier pourquoi une affirmation était juste.

Il faut enseigner les mathématiques à l’école de manière à mieux préparer les étudiants à l’éducation universitaire, c’est-à-dire à un enseignement qui comporte des définitions et des démonstrations. La géométrie euclidienne devrait faire partie du programme de base. Il faudrait moderniser les cours de math à l’école mais pas dans le sens où cela a été fait dans les dernières décennies au cours desquelles les changements ont surtout signifié un réduction de la matière enseignée.

Cela vaudrait vraiment la peine que l’EMS aide à la diffusion d’expériences positives de certains de nos collègues qui ont réussi à populariser les mathématiques et à attirer les élèves vers notre beau sujet.

Beaucoup de ces profs talentueux et enthousiastes sont originaires de l’ancienne URSS et je suggère que nous tâchions de profiter de leur expérience. »


“I have noticed that some of my first year students at KTH in Stockholm have never heard of the word „proof“ and were most confused when I suggested that they should give a reason why a statement was correct. Mathematics in schools has to be taught in such a way that students are better prepared for University education, i.e. with defi nitions and proofs. Euclidean geometry should be part of the standard curriculum. School courses should be modernised but not in the way that it has been done over the last few decades, where most of the changes led to a general watering down of the courses. It would be very valuable if the EMS could help spread the positive experiences of some of our colleagues who have been able to popularise mathematics and attract school children to our beautiful subject. Many such talented enthusiasts can be found in the former USSR and I suggest that we try to learn from their experience.”


Pour lire l’article en entier télécharger la newsletter à l’adresse suivante http://www.ems-ph.org/newsletter/pdf/2007-03-63.pdf

Mis en ligne le 16 avril 2007 par Charlotte BOUCKAERT