Décès d’Emma Castelnuovo

Imprimer la pageImprimer la page || VERSION PDF: Enregistrer au format PDF

Emma Castelnuovo

Emma Castelnuovo (1913–2014)

« Emma Castelnuovo, pionnière de la réflexion sur l’enseignement des mathématiques, est décédée le 13 avril 2014. Emma Castelnuovo est née en 1913. Mathématicienne (dans le domaine de la géométrie algébrique), elle s’est profondément engagée dans la réflexion sur l’enseignement des mathématiques, proposant des évolutions radicales, en particulier du point de vue de la géométrie. Elle a mis en évidence, dans cette perspective, les aspects productifs des "laboratoires de mathématiques" : cette réflexion a débouché, en Italie, sur des expérimentations très avancées (voir par exemple le laboratoire de mathématiques de l’Université de Modena - Reggio Emilia). Emma Castelnuovo a présidé la CIEAEM de 1979 à 1981. Son centenaire a été l’occasion de plusieurs manifestations scientifiques en Italie. Le comité exécutif de l’ICMI avait aussi décidé la création d’une nouvelle distinction, après la médaille Felix Klein et Hans Freudenthal : la médaille Emma Castelnuovo, reconnaissant un apport exceptionnel pour la pratique de l’enseignement des mathématiques. Emma Castelnuovo est décédée le 13 avril (agence italienne de presse). Son décès est vécu douloureusement par tous ses proches et par la communauté internationale de didactique des mathématiques, en particulier sa composante italienne. » (CFEM 2014)

Emma Castelnuovo était très liée d’amitié avec Paul Libois. Amitié corollaire Simone Trompler. L’amitié avec Libois remontait à 1933 quand Paul Libois a passé une année académique à Rome auprès de deux des grands de la géométrie algébriques : Federigo Enriques (1871–1946 ) et Guido Castelnuovo (1865–1952). Emma Castelnuovo a fait une conférence en 1996 intitulée « Federigo Enriques et Guido Castelnuovo » (Castelnuovo 1996). Elle a aussi écrit un article traduit par Simone Trompler « L’université secrète pour les juifs » qui relate sa participation à l’université clandestine fondée par son père Guido Castelnuovo (Castelnuovo 2002).

Guido Castelnuovo et Federigo Enriques ont travaillé sur la classification des surfaces algébriques obtenue fin du 19e s. Guido Castelnuovo avait épousé la soeur de Federigo Enriques. Enriques était en effervescence alors que Guido Castelnuovo était plus austère.

Guido Castelnuovo était le père d’Emma Castelnuovo qui avait 20 ans en 1933. Les Castelnuovo recevaient à diner le dimanche. Paul Libois et Emma Castelnuovo se sont rencontrés fréquemment lors de ces diners.

Ce fut une amitié durable via l’école Decroly. Lire à ce propos l’article « Mathématique d’avant-garde » (Castelnuovo 1965). Paul Libois, initiateur des expositions de mathématique à l’ULB a convaincu Emma Castelnuovo d’organiser des expositions dans l’école où elle enseignait. L’idée des expositions dans les écoles remonte à Ovide Decroly qui trouvait que dans les écoles les élèves reçoivent et n’ont pas l’occasion de donner. Il a donc proposé que chaque année chaque classe organisent une exposition à l’intention des élèves des autres classes. Le livre « La mathématique dans la réalité » contient tous les thèmes qui ont été présentés, à l’Exposition de Mathématique, qui s’est déroulée les 2,3,4 avril 1974, par 138 élèves de cours A et B de l’école moyenne (trois première années des collèges), Le Tasse de Rome. Chaque thème est introduit par une présentation didactique Le but de ce livre est d’habituer des enfants à la recherche autonome en développant leur sens critique et plus généralement certaines attitudes fondamentales de pensée (Castelnuovo et Barra 1980).

Buekenhout a rencontré Emma Castelnuovo plusieurs fois. Entre les années 1950 et 1970 soit Emma Castelnuovo allait en Belgique ou Libois allait en Italie. Cette collaboration a conduit des étudiants de l’ULB à participer avec Paul Libois à une exposition mathématique en Italie (Gisèle De Meur, Xavier Hubaut).

Voir aussi l’article « La signora della matematica » (Odifreddi 2014)


Références

— Castelnuovo, Emma (1965). Mathématique d’avant-garde. url : http://www.science.unitn. it/ fontanar/EMMA/conferenza_20_gennaio_1965.pdf.

— Castelnuovo, Emma (15 nov. 1996). Federigo Enriques et Guido Castelnuovo. conférence donnée à Milan le 15 novembre 1996 à l’occasion de la journée inaugurale de l’exposition « harmonie dans le cheminement inductif de la science. Hommage à Federigo Enriques ». url : http://dev.ulb.ac.be/urem/IMG/pdf/ Emma_II.pdf.

— Castelnuovo, Emma (juin 2002). L’université secrète pour les juifs. Article traduit par Simone Trompler et publié par l’Association des Diplômés de la Faculté des Sciences, Feuillets d’informations n°119 – juin 2002. url : http://dev.ulb.ac.be/urem/IMG/pdf/CastelnuovoTrompler001.pdf.

— Castelnuovo, Emma et Mario Barra (1980). La mathématique dans la réalité. Paris : Ed. CEDIC.

— CFEM (14 avr. 2014). Décès de Emma Castelnuovo - Commission française pour l’enseignement des mathématiques. url : http://www.cfem.asso.fr/actualites/emma_castelnuovo_2014.

— Odifreddi, Piergiorgio (15 avr. 2014). La signora della matematica. Il non-senso della vita 2.0. url : http://odifreddi.blogautore.repubblica.it/2014/04/15/la- signora- dellamatematica/.


Articles d’Emma Castelnuovo en ligne sur le site de l’UREM

Mis en ligne le 16 avril 2014 par Charlotte BOUCKAERT