Thèmes de recherche

Dans le nouveau contexte migratoire, la définition de l’étranger dans l’Union européenne à partir du critère juridique de la nationalité se double de l’élaboration d’une « altérité » liée à la « culture » ou à l’« ethnicité ». Les « Autres » ne semblent plus se réduire aux personnes ne disposant pas de la nationalité d’un Etat de l’Union Européenne. Cette recherche a pour objet l’analyse des processus de construction des catégories et des classements identitaires en Europe. Elle a pour objectif d’analyser comment s’opèrent la classification et l’infériorisation d’individus et de groupes sur une base « culturelle » ou « ethnique » et quelles en sont les conséquences pour les groupes minorisés (mobilisation, soumission, repli, etc.) ou les groupes majoritaires (lutte contre les discriminations, imposition normative et culturelle, pratiques interculturelles, etc.). Cette recherche collective conjugue diverses approches disciplinaires et s’articule autour de cinq projets spécifiques de recherche (deux doctorats en droit, un doctorat en psychologie sociale, un doctorat en anthropologie et un post-doctorat en sciences sociales et politiques). Le projet est consultable sur le site : en français et en anglais